Back

PUBLICATION IMMÉDIATE

Déclaration de Carol McBride, présidente de l’Association des femmes autochtones du Canada, à l’occasion du 75e anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme

Published on December 10, 2023

Press release french 1

« La Déclaration universelle des droits de l’homme (la Déclaration) commence par affirmer dans l’article premier que “tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits”.

« L’article 2 énumère 30 règles universelles pour l’interaction humaine, y compris le principe selon lequel les droits doivent être appliqués de manière égale, sans égard à la race, à la couleur, au sexe, à la langue, à la religion, aux opinions politiques ou autres, à l’origine nationale ou sociale, à la fortune, à la naissance ou à toute autre situation.

« Ce sont les principes qui permettront à notre famille humaine de trouver la paix, la prospérité et le bonheur. Ce sont les principes qui ont été intégrés au mandat de l’Association des femmes autochtones du Canada lorsqu’elle a été créée, il y a près de 50 ans.

Nous savons que la Déclaration est reléguée à l’occasion au second plan par la cupidité et l’impérialisme. Ses vérités se perdent parfois dans les nuages du racisme et de l’oppression. Toutefois, elle reste une déclaration puissante, selon laquelle l’égalité est la seule voie à suivre.

En tant que voix politique des femmes, des filles et des personnes Deux‑Esprits, transgenres et de diverses identités de genre autochtones au Canada, l’AFAC s’est tournée vers la Déclaration à de nombreuses reprises pour exiger justice, dignité et respect, et nous continuerons à le faire.

Depuis 75 ans, la Déclaration nous fournit les outils internationaux nécessaires pour garantir nos droits fondamentaux. Nous devons faire preuve de vigilance et exiger que des comptes soient rendus sur le respect de la Déclaration pour nos femmes et nos personnes de diverses identités de genre et leur dignité. Il reste beaucoup à faire ».

-30-

Media Contact:

For information, or to arrange an interview, contact:

Roselie LeBlanc
roselie@sparkadvocacy.ca

604-928-3233

Pour obtenir plus d’information ou prendre des dispositions pour une interview, contacter:

Roselie LeBlanc
roselie@sparkadvocacy.ca

604-928-3233


About The Native Women’s Association of Canada

The Native Women’s Association of Canada (NWAC) is a national Indigenous organization representing political voices of Indigenous women, girls, Two-Spirit, transgender, and gender-diverse people in Canada. NWAC is inclusive of First Nations—on- and off-reserve, status, non-status, and disenfranchised—Inuit, and Métis. An aggregate of Indigenous women’s organizations from across the country, NWAC was founded on a collective goal to enhance, promote, and foster social, economic, cultural, and political well-being of Indigenous women, girls, Two-Spirit, transgender, and gender-diverse people within their respective communities and Canadian societies.

À propos de l'Association des femmes autochtones du Canada

L'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) est une organisation autochtone nationale qui représente la voix politique des femmes, des filles, des transgenres, des bispirituels et des personnes de sexe différent au Canada, y compris les membres des Premières nations vivant dans les réserves et hors réserve, les Indiens inscrits et non inscrits, les personnes privées de leurs droits, les Métis et les Inuits. Regroupant des organisations de femmes autochtones de tout le pays, l'AFAC a été fondée dans le but collectif d'améliorer, de promouvoir et de favoriser le bien-être social, économique, culturel et politique des femmes autochtones au sein de leurs communautés respectives et des sociétés canadiennes.