Policy Sectors

Press Release

La présidente de l’AFAC affirme que les conclusions de l’enquêteur correctionnel sont les signes d’un système défaillant et que tous les représentants élus à Ottawa devraient être tenus responsables

PUBLICATION IMMÉDIATE

2 novembre 2022

OTTAWA – Déclaration de Carol McBride, présidente de l’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC), sur les conclusions contenues dans le rapport annuel du Bureau de l’enquêteur correctionnel du Canada :

« Un rapport publié hier par le Bureau de l’enquêteur correctionnel du Canada confirme que le nombre de femmes autochtones incarcérées a atteint 50 % cette année. Ce qui est encore plus choquant, c’est qu’au nombre des femmes qui ont été classées comme détenues à sécurité maximale, près de 65 % sont des Autochtones.

Chaque fois que nous recevons des rapports sur le traitement discriminatoire et injuste des prisonniers autochtones au Canada, l’espoir renaît que ce sera le signal d’alarme qui entraînera le changement.

Mais, après des décennies et des décennies d’appels au réveil par l’intermédiaire de rapports accablants comme celui que vient de publier le Bureau de l’enquêteur correctionnel du Canada, nous sommes à court d’optimisme.

À l’Association des femmes autochtones du Canada, nous avons compris que le gouvernement fédéral ignore de façon flagrante les souffrances des milliers de femmes et personnes Deux‑Esprits, transgenres et de diverses identités de genre autochtones qui sont derrière les barreaux dans notre pays.

Les pavillons de ressourcement à moitié vides, la construction bloquée de pavillons de ressourcement qui avaient été promis, le défaut de nommer un commissaire aux services correctionnels pour les Autochtones — ce sont tous des signes d’échec de la part des gouvernements successifs à respecter une norme de base en matière de droits de la personne.

Cette négligence est honteuse, et tous les représentants élus à Ottawa devraient être tenus responsables. »

-30-

Media Contact:

For information, or to arrange an interview, contact:

Gloria Galloway gloria@gloriagalloway.com or 613-447-6648

Pour obtenir plus d’information ou prendre des dispositions pour une interview, contacter:

Gloria Galloway, par courriel : gloria@gloriagalloway.com ou par téléphone: 613-447-6648


About The Native Women’s Association of Canada
The Native Women’s Association of Canada (NWAC) is a National Indigenous Organization representing the political voice of Indigenous women, girls and gender diverse people in Canada, inclusive of First Nations on and off reserve, status and non-status, disenfranchised, Métis and Inuit. An aggregate of Indigenous women’s organizations from across the country, NWAC was founded on the collective goal to enhance, promote and foster the social, economic, cultural and political well-being of Indigenous women within their respective communities and Canada societies.