Policy Sectors

Press Release

L’Association des femmes autochtones du Canada annonce l’élection de sa nouvelle présidente, Carol McBride

PUBLICATION IMMÉDIATE

18 juillet 2022

OTTAWA – L’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) annonce l’élection de sa nouvelle présidente, Carol McBride, qui dirigera la plus grande organisation de femmes autochtones au Canada durant les trois prochaines années. La présidente McBride a été élue par les membres de l’AFAC lors de l’assemblée générale annuelle, qui a eu lieu le 16 juillet.

La présidente McBride est une ex‑dirigeante algonquine de la Première Nation de Timiskaming, sur les rives du lac Témiscamingue, dans le nord‑ouest du Québec. Elle dit qu’elle concentrera ses efforts au cours des trois prochaines années à s’assurer que les décisionnaires, à tous les niveaux, donnent suite aux appels à la justice de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (FFADA).

« Comme l’ont révélé les appels à la justice issus de l’Enquête nationale, il est grand temps de faire des investissements majeurs pour notre sécurité et notre bien‑être, a dit la présidente McBride. Je n’ai pas l’intention de laisser continuer l’inaction relativement à ces enjeux de grande importance. Nous n’avons pas de temps à perdre. Les femmes autochtones ont déjà trop perdu [traduction]. » Elle a dit que les sept enseignements des grands‑pères – l’amour, la vérité, la bravoure, l’humilité, la sagesse, l’honnêteté et le respect – seront au cœur de son leadership à l’AFAC.

La présidente McBride a dit qu’elle combattra pour l’égalité pour les femmes et les personnes de diverses identités de genre autochtones dans les occasions en matière de formation, d’éducation, de soins de santé, de sensibilisation à la santé mentale et de logement. Elle mettra l’accent, a‑t‑elle dit, sur l’importance de la guérison du traumatisme intergénérationnel et elle augmentera les ressources pour mettre fin à la crise de la toxicomanie dans les communautés urbaines et les communautés rurales.

Madame McBride a fait partie pendant six ans du conseil de la Première Nation de Temiskaming avant de devenir la première femme chef de cette Première Nation, un poste qu’elle a occupé pendant 13 ans. Sous sa direction, l’infrastructure de la communauté a pris de l’expansion, se dotant d’un foyer de soins à long terme, d’une école élémentaire et d’une nouvelle usine de traitement de l’eau, ainsi que d’un nouveau bureau de la bande.

La présidente McBride a également accompli deux mandats à titre de Grand chef de la Nation algonquine, période pendant laquelle elle a obtenu un accord qui donne aux Algonquins la propriété à 51 pour cent du lieu historique national d’Obadjiwan – Fort‑Témiscamingue. Elle était une dirigeante de premier plan dans la lutte pour déjouer les plans de la ville de Toronto qui voulait décharger ses déchets dans le nord de l’Ontario.

La présidente McBride est fière d’être mère et grand‑mère. Elle et son mari, Alvin McBride, ont choisi d’élever leur famille dans le territoire de la Première Nation de Temiskaming.

L’AFAC, qui est l’un des plus grands organismes autochtones nationaux du Canada, représente les femmes et les personnes de diverses identités de genre autochtones des Premières Nations, qu’elles soient ou non inscrites au registre des Indiens, de même que les Métisses et les Inuites de tout le Canada, qu’elles vivent dans des communautés autochtones ou non. La présidente McBride assume la direction de l’association dans une période exaltante, où l’AFAC élargit sa prestation de services directs à ses commettantes tout en poursuivant sur sa lancée dans la fonction essentielle de plaidoyer qui est la sienne depuis près d’un demi-siècle.

- 30 -

Pour obtenir plus d’information ou prendre des dispositions pour une interview, contacter Gloria Galloway, par courriel : gloria@gloriagalloway.com ou par téléphone : 613-447-6648.


Media Contact:

For information, or to arrange an interview, contact:

Annette Goerner
annette@sparkadvocacy.ca
613-818-6941

Pour obtenir plus d’information ou prendre des dispositions pour une interview, contacter:

Annette Goerner
annette@sparkadvocacy.ca
613-818-6941


About The Native Women’s Association of Canada

The Native Women’s Association of Canada (NWAC) is a national Indigenous organization representing political voices of Indigenous women, girls, Two-Spirit, transgender, and gender-diverse people in Canada. NWAC is inclusive of First Nations—on- and off-reserve, status, non-status, and disenfranchised—Inuit, and Métis. An aggregate of Indigenous women’s organizations from across the country, NWAC was founded on a collective goal to enhance, promote, and foster social, economic, cultural, and political well-being of Indigenous women, girls, Two-Spirit, transgender, and gender-diverse people within their respective communities and Canadian societies.

À propos de l'Association des femmes autochtones du Canada

L'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) est une organisation autochtone nationale qui représente la voix politique des femmes, des filles, des transgenres, des bispirituels et des personnes de sexe différent au Canada, y compris les membres des Premières nations vivant dans les réserves et hors réserve, les Indiens inscrits et non inscrits, les personnes privées de leurs droits, les Métis et les Inuits. Regroupant des organisations de femmes autochtones de tout le pays, l'AFAC a été fondée dans le but collectif d'améliorer, de promouvoir et de favoriser le bien-être social, économique, culturel et politique des femmes autochtones au sein de leurs communautés respectives et des sociétés canadiennes.